Jeudi dernier, au lever j'ai eu une crise de vertiges de Meinières.

Dans mon oreille interne, plein de petits cailloux se promènent librement et mettent la pagaille dans mon équilibre.

La cause remonte à différents chocs sur la tête.

D'une part, les différentes chutes de cheval. Je m'en souviens d'une où ma tête  a fait "bong" sur le parebotte du manège. C'était lors de ma première année d'équitation. J'avais une bombe sur la tête donc rien de catastrophique.

La deuxième chute dont je me souvienne  n'a rien à voir avec l'équitation. C'est une chute de mobylette. Ma famille déménage à Angers (49) . En région parisienne d'où je venais, je mettais mon casque quand j'étais en mobylette. Mais à cette époque , le port du casque n'étaitt pas obligatoire et  là-bas, c'était une pratique inconnue. Je me suis faite plusieurs fois moquée de moi par les Angevins connus et inconnus à cause du port du casque .Alors, peu de temps après mon arrivée à Angers la voisine me propose de me faire visiter le coin avec sa copine en mobylette. Pour faire comme les gens du coin, je n'ai pas mis mon casque. J'ai parcouru 500 m et je me suis retrouvée à l'hôpital avec un bon traumatisme cranien (crane félé). je n'ai aucun souvenir de ma chute. Je suis tombée toute seule (un trou dans la chaussée a dû m'aider).

La première chute de cheval qui m'a causé des vertiges a eu lieu, il y a 8 ans. Je montais un poney en demi-pension. Il n'avait jamais été dressé à être immobile au montoir. Un jour venteux,il était énéervé et  au moment où je montais dessus , il a bougé brutalement. Je suis passée par dessus lui et j'ai atterri sur le dos et la tête a tapé par terre. Heureusement, je portais un casque. Je suis remontée immédiatement sur lui sans aucun soucis ainsi que le lendemain.  Ce n'est qu'une semaine plus tard que j'ai commencé à avoir des vertiges. J'en ai parlé à mon médecin. On a fait un IRM, mais rien n'est apparu. J'avais à l'époque des vertiges dûes aux lunettes progressives. Pour lui cela n'avait rien d'extraordinaire que j'ai des vertiges ; c'était monnaie courante. Il ne s'est pas inquiété plus que cela et n'a pas eu l'idée de me demander si j'avais fait une chute. J'ai mis deux mois à m'en remettre. Il m'est même arrivé de me retrouver les fesses par terre à cause de cela.

La dernière chute a eu ici à Montigny. Idéal m'a volontairement vidé deux fois de suite en l'espace de 10 min. Le premier effet immédiat a été une fêlure de la tête de l'humérus. Le deuxième effet différé de deux mois a été des vertiges très importants alors que je venais de finir mes séances de kinésithérapie.  C'est le médecin qui est venu me voir chez moi qui a eu l'idée des vertiges de Meinières.

J'ai eu petite crise de vertiges 5 mois après la première et pour laquelle j'ai suivi des séances de kinésithérapie.  Rebelotte au bout de 15 mois, mais ce n'était pas une petite crise. Cette fois-ci, je pouvais me coucher sur le côté droit , mais pas sur le côté gauche car j'avais immédiatement des vertiges. C'est l'épaule gauche qui a cassé donc il semblerait que l'oreille interne gauche a plus de mal à se stabiliser que l'autre.

J'ai eu un arrêt de 10 jours, et je recommence des séances de kiné pour remettre en place les petits cailloux à leur place.

J'en déduis qu'il faut mieux que j'arrête de monter à cheval définitivement.