Je ne comprends pas la logique de ces industriels qui délocalisent pour pouvoir payer la main d'oeuvre moins cher et donc faire plus de bénéfices dans la vente de leurs produits.

Ce faisant, ils laissent des gens sans travail dans leur pays d'origine. Ce qui veut dire des chômeurs. Ce qui veut dire moins de revenus et même plus du tout de revenus au bout d'un moment pour beaucoup d'entre nous.

Ces industriels qui vont construire leurs produits à moindre coût pour en tirer plus de bénéfices lors de leur vente, à Qui ont-ils l'intention de vendre leurs produits qui leur rapporteront plus de bénéfices....(s'ils les vendent) ?

A "ceusse" qui ont de l'argent pour acheter ? Oui, mais cette catégorie de personnes se réduit de plus en plus puisqu'il y a de plus en plus d'entreprises qui délocalisent et donc de plus en plus de chômeurs et de SDF en France et en Europe occidentale. Sans compter les licenciements de "bon aloi" de ces entreprises qui font  des millions de bénéfices, mais qui "dégraissent" quand même pour faire plus de bénéfices encore et toujours. Et plus de chômeurs et de SDF.

Aux fonctionnaires ? Mais même eux sont "frappés d'alignement" financier.

C'est que pour vendre un produit, il faut qu'il y ait quelqu'un pour l'acheter. C'est à dire quelqu'un qui a suffisamment  d'argent pour le faire et pour 90 % de la population, l'argent est obtenu par le travail. Sans travail pas d'argent, sans argent pas d'achat.

Alors à qui ils vont les vendre leurs produits à moindre coût ? Aux nouveaux ouvriers qui fabriquent les dit-produits ? Mais ceux-là ne sont pas payés assez pour les acheter ses produits puisqu'ils sont surexploités.

Il faut donner du travail aux gens pour qu'ils puissent consommer. Sans travail pas de consommation. Leur intérêt financier est un intérêt  à court terme qui grippe le cycle économique. D'ailleurs, on en voit un des résultats avec la crise actuelle qui ne fait que débuter. Ce que l'on lit dans les journaux sur la santé financière de la France fait très froid dans le dos. Le système capistaliste s'est emballé et les responsables, s'ils peuvent le faire,  n'ont aucune envie de l'arrêter on dirait.

Au secours !