J'ai vendu mon appartement mercredi, de la semaine passée. Or une semaine plus tard, l'acqéreur se désistait. Mon appartement qui n'était plus vendu mercredi dernier , s'est re-vendu samedi soir avec une agence. Mais je n'ai pas aimé ce qui s'est passé.

Un jeune couple est venu en début d'après-midi... La jeune dame avait l'air enchanté de l'appartement. Une autre agence visite et m'annonce une revisite lundi soir.

Quand je rentre chez moi en fin d'après-midi.... J'ai 3 appels d'une agence. sur mon répondeur... Elle me demande de la rappeler car elle a  une bonne nouvelle....

Quand j'appelle, elle m'annonce que mon appartement est vendu et que cerise sur le gâteau, il est vendu 6.000 euros de plus que prévu. Etonnement de ma part. Je demande comment cela est possible, il m'est répondu qu'il me sera dévoilé le secret quand on viendra signer la réservation de vente...

15 minutes plus tard, les dames sont là enchantées d'avoir réussi une vente au nez et à la barbe de collègues.

On s'installe pour signer les papiers et elles commencent à me raconter comment elles ont réussi à obtenir 6.000 euros de plus, très fières d'elles... Sauf que je les arrête net... car le prix de vente ne correspond pas du tout à ce que j'attends. Avec le surplus de 6.000 euors, il est inférieur de 4.000 euros à ce que j'avais vendu 10 jours auparavant. Je commence par refuser la vente.

Stupeur !

On finit par "remettre les pendules à l'heure" après avoir appelé les acquéreurs éventuels.  Déception de ma part, je m'étais fait à l'idée pendant  15 minutes à avoir 6.000 euros en plus, mais surtout je deviens très méfiante vis à vis de ces dames. J'ai du mal à croire en leur bonne foi et je pense qu'elles ont cherché à m'entourlouper... Je pense aussi à l'autre agence qui est passée si souvent, et qui devait revenir avec un acquéreur potentiel, lundi soir.

Elles ont beau me dire et me redire qu'il est illégal de surenchérir sur un prix de vente (officiellement)... je trouve la situation malsaine. Je ne suis pas enchantée de faire affaires avec elles...

Cependant, l'important c'est que la vente se fasse....

Comme je n'avais pas compris l'histoire de la fausse augmentation, j'avais appelé mon agence n°2 pour leur annoncer qu'il n'était plus nécessaire de venir puisque je vendais avec 6.000 euros de plus. Ils ont été surpris. Lundi, cette agence me rappelait car je leur avais dit que j'allais vendre 131.000 et non pas 125.000. Il voulait être sûr de la surenchère. Je les ai rapidement rassuré en leur expliquant que je vendais bien au prix prévu au départ et qu'il y avait une malencontreuse erreur sur le premier prix de vente.

ALBENIZa